Toute personne qui travaille en forêt a besoin d'un équipement spécifique. Les agriculteurs ne font pas exception à cette règle. Lors de l'achat d'un équipement de protection individuelle, on peut se faire conseiller dans un commerce spécialisé ou auprès du SPAA.
L'employeur doit mettre à disposition de l'employé un équipement de protection individuelle fonctionnel et en bon état. Il doit en outre s'assurer que cet équipement soit utilisé correctement et en tout temps.

12 Koerperverletzungen DLe port d'un équipement de protection individuelle est une habitude et non une impossibilité. Le confort des vêtements de sécurité s'est considérablement accru ces dernières années. Celui qui les porte régulièrement s'y sent bien et en sécurité. Les vêtements de sécurité ne protègent pas seulement des blessures liées à la tronçonneuse, mais également des caprices de la météo; de plus, le bûcheron est bien plus visible. Le casque protège à la fois des chutes de branches et des retours de la tronçonneuse. Le protègeouïe réduit le bruit de la tronçonneuse à un niveau supportable, le protège-face protège les yeux de la sciure et des copeaux.

Des yeux bien protégés voient mieux. Des accidents secondaires tels que glissades ou coupures, peuvent ainsi être évités. Il existe différents modèles de protège-face, en fonction du type de bois et de l'intensité lumineuse. La durée de vie d'un casque forestier est de 5 ans environ. Elle peut être prolongée si le casque est systématiquement rangé au sec et à l'abri de la lumière. Il doit être contrôlé régulièrement (fente, cassure...). Si le casque a subi un choc conséquent, il doit être changé, même si l'on ne constate aucun dégât visible.
La veste de travail doit avoir une surface aussi grande que possible de tissu à haute visibilité. Les gants de travail protègent des blessures, stimulent la circulation sanguine et atténuent les vibrations. La tronçonneuse provoque des blessures souvent difficiles à guérir, les jambes sont tout particulièrement exposées. C'est pourquoi l'utilisateur est tenu de porter des pantalons de sécurité avec protection anticoupure. Une fois déchirés, ils doivent impérativement
être changés sans délai. De même ils ne devraient plus être utilisés après plus de 25 lavages environ, l'efficacité de la protection étant diminuée.
Le raccommodage du tissu supérieur est possible, aussi longtemps que la protection n'est pas endommagée. Certains fournisseurs vendent des morceaux de tissu thermocollants ou proposent directement un service de réparation.
Les pieds doivent être protégés par des chaussures robustes munies de semelles antidérapantes. Les plus adaptées sont les chaussures et bottes de bûcheronnage à bout renforcé. Les bottes en caoutchouc normales ne doivent en aucun cas être portées lors de travaux à la tronçonneuse.