Enfants de 6 à 10 ans
Développement
Les progrès moteurs de l'enfant se manifestent de plusieurs façons:
la coordination des mouvements augmente (manipulation des outils);
la force s'accroît de façon considérable,
la rapidité également (courir, sauter, pédaler, etc.).
La vie en groupe prend une importance croissante. Les possibilités motrices permettent à l’enfant de se mettre en valeur, de se mesurer à des rivaux (pressions à l'intérieur du groupe). Il est impulsif et inconstant, il est le centre de l'univers.

Dangers
Même si l'enfant développe une certaine sensibilité aux situations de danger, il a encore des difficultés à estimer des distances et la vitesse. (Ai-je le temps de traverser ?).
Le besoin de montrer ses compétences vis-à-vis de ses camarades lui fait oublier certains dangers. C’est l’âge aussi de tous les défis lancés entre camarades («chiard que t'oses pô»).
Les véhicules et machines sont particulièrement dangereux pour les garçons de cet âge.
Les enfants aiment bricoler et créer leurs propres outils, mais l'atelier présente des dangers très importants.

Moyens de prévention
A cette période, il est encore possible de les influencer positivement et de les rendre attentifs aux précautions à prendre face aux dangers. Il faut par ex. expliquer pourquoi une prise de force est dangereuse et éventuellement le démontrer. L'enfant utilise très bien sa mémoire visuelle. L'apprentissage sous surveillance est un très bon moyen de prévention. Pour ses premiers travaux, il est important de lui mettre une salopette mais également de lui faire porter tous les équipements de protection indi-viduelle nécessaires (lunettes, gants, casque, etc.); c'est un excellent moyen pour que, plus tard, il ne rechigne pas à utiliser les EPI.
Les enfants ne doivent pas conduire des tracteurs ou utiliser des outils de travail; on ne laissera jamais les machines et véhicules en marche sans surveillance. Les clés de tous les véhicules à l’arrêt doivent être retirées du tableau de bord!

Enfants de 10 à 12 ans
Développement
Le préadolescent devient réaliste et a du bon sens. Il désire améliorer ses capacités, il est moins superficiel et aime converser avec ses pairs. Il préfère élaborer des projets, plutôt que jouer. Il commence à se détacher de la famille, manifeste un culte pour une personne (star…), partage des secrets et a le sens de la solidarité. Il est plus concentré, plein d'ardeur et d'enthousiasme.
L'enfant aide volontiers si ça lui plaît; il cherche à faire tout ce dont il a envie, mais ne veut pas que l'on «crie après lui». Il a horreur des critiques qu’il peut prendre très à coeur.

Dangers
Les dangers augmentent avec les capacités! Comme le jeune prend une part plus active aux travaux de la ferme, il court en partie les mêmes risques que les adultes, mais ne bénéficie pas encore de leur expérience et de leur vue d’ensemble. Il ne peut pas non plus anticiper de manière adéquate!

Moyens de prévention
Le préadolescent a les capacités de reconnaître et réduire les dangers. On peut lui laisser faire quelques travaux simples et sans danger seul. Il faut cependant ne pas oublier de contrôler si toutes les mesures de sécurité sont prises et, le cas échéant, le féliciter. Ainsi, la prochaine fois qu'il fera un travail similaire, il aura la prudence nécessaire et prendra les mesures adéquates.

Conclusion
Le rôle des agriculteurs parents et/ou qui accueillent des enfants à la ferme peut se résumer à trois axes principaux:

  • adapter l’environnement de l’enfant à son développement physique et psychosocial et savoir anticiper les changements dans son évolution;
  • encourager chez l’enfant un comportement sûr en montrant soi-même l’exemple, notamment en portant les EPI quand il y a lieu de le faire;
  • contrôler que l’enfant applique ce qu’on lui a inculqué et corriger aussitôt les lacunes constatées.