Parmi les mesures prévues dans le cadre de Via sicura, l’obligation de circuler de jour avec les phares allumés entre en vigueur au 1er janvier 2014. Cette mesure concerne tous les véhicules à moteur, y c. les véhicules agricoles! Dès le 1er janvier prochain, n’oubliez donc pas d’enclencher les feux de croisement (ou les feux diurnes s’ils existent) de votre véhicule habituel mais aussi de votre tracteur, votre transporteur, votre chargeur ou votre automotrice agricole, et ce de nuit comme de jour!

Sécurité accrue grâce à la visibilité
325576 02digi y14 v00 klIl est attesté que l’usage des phares durant la journée contribue significativement à la sécurité du trafic en rendant le front des véhicules mieux perceptibles. Dans 50% des collisions se produisant de jour, l’un des acteurs impliqués n’a pas été vu à temps. Or, les véhicules dont les phares sont allumés la journée sont perçus plus tôt dans le champ visuel périphérique; leur distance et la vitesse à laquelle ils circulent sont estimées avec plus de précision. Même si ces facteurs sont moins relevant pour des véhicules agricoles au gabarit important et à la vitesse faible, cette nouvelle disposition peut apporter sa contribution à une meilleure sécurité du trafic routier agricole, si toutefois certaines conditions sont respectées.

Des véhicules agricoles bien éclairés de jour
Pour que la mesure soit efficace aussi sur les véhicules agricoles, ceux-ci devraient être éclairés de jour par des feux placés bien aux limites du gabarit desdits véhicules. En effet, le seul éclairage central à l’avant du capot des tracteurs, même s’il est légalement suffisant, n’est pas optimal en termes de visibilité. Ceci parce qu’il a tendance à faire se focaliser le regard des autres usagers de la route sur le centre du véhicule agricole, ce qui, du même coup, leur fait perdre la vue de l’ensemble du gabarit souvent important du convoi en question. Ce fait peut notamment poser quelques problèmes lors de croisement entre les divers usagers. C’est pourquoi le SPAA recommande d’enclencher et/ou de poser aussi des feux de gabarit (voir illustration).

Une modification de l’OCR
Cette nouvelle disposition de l’Ordonnance sur la circulation routière (OCR) figure à l’article 30, al. 2 et concerne tous les véhicules à moteur, à l’exception de ceux mis en circulation pour la première fois avant le 1er janvier 1970 ainsi que les vélomoteurs, les vélos électriques et les cycles. Il y est prévu que si le véhicule n’est pas encore équipé de véritables feux diurnes, les feux de croisement doivent alors être utilisés. Il faut savoir qu’en UE, depuis le 7 août 2012, tous les types de véhicules destinés au transport de personnes ou de marchandises sont déjà réceptionnés avec un équipement de feux de circulation diurnes ; ceci n’est cependant pas (encore?) le cas pour les tracteurs et autres véhicules agricoles!

Spécifications de montage
1. Définition
Les feux de circulation diurnes se composent de deux phares avant blancs qui augmentent la visibilité durant la journée.

2. Généralité
L’équipement ultérieur d’un véhicule avec des feux de circulation diurnes (signe d’autorisation = RL) ne nécessite aucun permis ni contrôle. Un contrôle ultérieur n’est pas requis par l’Office cantonal des automobiles.

Tagfahrlicht Masse kl3. Montage
Le montage des feux diurnes doit garantir leur fixation solide au véhicule. Les feux allant de pair et du même type doivent présenter la même forme, puissance et couleur et doivent être montés en symétrie par rapport à l’axe longitudinal du véhicule, à la même hauteur du sol. Ils doivent s’allumer et s’éteindre en même temps.

3.1 Emplacement
Leur emplacement se situe à l’avant, sur le front du véhicule (sur la partie avant du véhicule). La lumière diffusée par les feux diurnes ne doit pas déranger le conducteur, ni directement, ni indirectement via le rétroviseur et/ou autres surfaces reflétant du véhicule.

3.2 Distances au sol
a)    Du sol jusqu’au bord inférieur de la surface lumineuse:        min. 25cm
        Feux temporisés  utilisés comme feux de position:                 min. 35cm
b)    Du sol jusqu’au bord supérieur de la surface lumineuse:     max. 250cm
c)    Du sol jusqu’au bord supérieur pour un deuxième paire:       max. 400cm
       (une seule paire de lampes peut briller)

3.4 Distance latérale de la carrosserie
d)    Feux temporisés utilisés comme feux de position:    max. 40cm
       Si les feux sont uniquement prévus pour leur utilisation de jour, cette limitation est caduque.

3.5 Visibilité géométrique des feux diurnes
•    Angle horizontal (de gauche à droite):    min. 20°
•    Angle vertical (de haut en bas):    min. 10°
 
4. Commutation électrique
•    Les feux diurnes doivent s’allumer simultanément avec le démarrage. À l’inverse, les feux doivent s’éteindre automatiquement dès l’arrêt du moteur.
•    En allumant les feux (de croisement, phare à brouillard), les feux diurnes doivent s’éteindre automatiquement, hormis en actionnant l’avertisseur lumineux.
•    Si les feux diurnes sont allumés, les feux de position, feux arrière, feux de marquage et l’éclairage des plaques d’immatriculation ne doivent pas être allumés.
•    Une lampe de contrôle des feux diurnes à l’intérieur du véhicule est admise mais non nécessaire.

4.1 Feux diurnes temporisables
•    Sont admis avec une autorisation équivalente (homologation E, RL et A).
•    Le texte de loi dit, selon l’OETV art. 110 (Dispositifs d’éclairage facultatifs):
Sont autorisés les dispositifs supplémentaires suivant: à l’avant: deux feux de route, deux feux de brouillard, deux feux de circulation diurne, deux feux d’angle, deux feux de gabarit et deux catadioptres non triangulaires; (...)

5. Signes d'homologation
•    Un signe d’homologation doit figurer sur le feu diurne. La lettre « E » se trouve à l’intérieur d’un cercle et le numéro du pays qui a donné l’autorisation.
•    De plus, le signe distinctif «RL» pour feu diurne, doit se trouver sur le feu diurne.

6. Surface lumineuse
La surface lumineuse doit comporter au minimum 25cm2 et en maximum 250cm2

7. Couleur
Blanc