Chargement en général
(Art. 30 LCR, Art. 73 OCR)
Les véhicules et les remorques ne doivent pas être surchargés. La charge doit être placée de sorte à ne mettre personne en danger ni de tomber. Les charges qui dépassent doivent être clairement signalisées, de jour comme de nuit.
Si la signalisation est cachée, il faut utiliser une signalisation de remplacement. Personne ne doit prendre place sur des charges hautes, p. ex. char de foin. Si la charge dépasse la remorque ou le véhicule à l'arrière de plus d'1 m, il faut apposer une pyramide. Le porte-à-faux arrière ne doit pas dépasser 5 m, mesuré depuis le milieu de l'axe arrière.
La charge doit être répartie de manière équilibrée sur le pont de chargement. Le poids sur le timon peut être de maximum 3 T, ou 40% du poids de service de la remorque. Le chargement sur l'axe avant du tracteur est d'au moins 20%, même si l'on tire de lourdes charges.

Arrimer le chargement
Le poids de la charge seule – aussi lourde soit-elle – ne suffit pas à la maintenir en place. En réalité, plus lourde est la charge, plus élevée sera l’énergie produite par le mouvement. Lors de chaque trajet, le véhicule vibre en raison des inégalités de la route. La charge oscille verticalement et horizontalement.
Lors de changements de direction tels qu'un virage ou une bifurcation, le chargement ne doit pas bouger. Dans des conditions normales de circulation, qui incluent les freinages brusques, les fortes manœuvres d’évitement, les trajets sur terrains accidentés ou une combinaison de ces situations, l’arrimage du chargement est indispensable. La charge peut être arrimée par blocage (parois latérales, ranchers) ou par force (sangles d'arrimage).

Carrosserie et accessoires
La carrosserie et l’équipement du véhicule doivent pouvoir absorber les forces résultant du chargement. Il faut tenir compte des points suivants:

  • Sangles d'arrimage adaptées à la charge
  • Dimensionnement suffisant des ridelles et parois frontales
  • Points d'ancrage robustes et en nombre suffisant
  • Blocage des ridelles latérales contre toute ouverture involontaire.

3 1 12 Kraefte ladungssicherung kl

Les palettes, cales et coins améliorent l'arrimage de sécurité. Lors du transport en vrac, les filets ou les bâches sont utiles.
Les nattes antidérapantes ne sont pas très répandues dans l'agriculture; elles augmentent le coefficient de frottement.

 

Le pont de chargement doit être assez robuste pour supporter toute la charge sans dégâts. L'arrimage vers l'avant doit pouvoir retenir 80% du poids de la charge; sur les côtés et vers l'arrière, il doit retenir 50% du poids de la charge.

Dispositifs d’attache
(art. 66 OETV, dès 2013)
Les superstructures de véhicules affectés au transport de choses dont le poids total dépasse 3,50 t et qui sont destinées au transport de marchandises solides doivent être munies de dispositifs d’attache propres à arrimer le chargement, conformes à l’état de la technique, tel que décrit p.ex. dans la norme EN12640.