Porte-outils de montagne
Selon les prescriptions actuelles, les porte-outils de montagne sont considérés de la même manière que les transporteurs et les tracteurs. Les renversements mortels impliquant les porte-outils de montagne sont dus essentiellement à une trop lourde charge à l’avant ou au dépassement des limites d’utilisation. Il s’agit d’expérimenter la conduite des porte-outils de montagne au plat avant de se risquer dans les pentes.

Transporteurs
Les mêmes prescriptions que pour les tracteurs sont valables également pour les transporteurs (art. 11 OETV, chariots à moteurs) quant à la signalisation, I’éclairage, les changements de direction et la visibilité vers l’arrière. Comme les transporteurs ont cependant un domaine d’utilisation sensiblement différent, les points suivants doivent être considérés.

Limites d’utilisation
La répartition du poids sur les roues change fortement selon la pente, l’agrégat porté et le chargement. Les moments de rotation induits par la transmission et la prise de force peuvent provoquer un renversement soudain de la cabine ou de la partie arrière. Conduire un transporteur exige des connaissances spécifiques.

Dispositif de protection du conducteur
Depuis le 01.10.1978, les transporteurs doivent aussi être équipés d’un tel dispositif de protection. Comme le conducteur se trouve le plus souvent à gauche dans une cabine ouverte, il est tenté de sauter lors d’un renversement (Art. 164 OETV).

Poignées de maintien
Afin de permettre au conducteur et au passager de se maintenir dans l’espace protégé, il faut placer des poignées robustes, pratiques et atteignables facilement. Celles-ci doivent être fixées solidement au cadre ou au châssis.

Siège du conducteur
Un siège offrant un bon maintien latéral ou avec compensation de la pente s’avère très agréable lors de trajets en travers de la pente et facilite le maintien lors d’un renversement.

3 1 4 Sicherheitsgurte klCeintures de sécurité
L’expérience montre que le conducteur et le passager d’un transporteur sont beaucoup mieux protégés avec une ceinture de sécurité. C’est pourquoi les transporteurs doivent en être équipés; conducteur et passager doivent les boucler. Il ne faut sauter que lorsque le transporteur ne se trouve plus sous contrôle et qu’aucun autre échappatoire n’est possible.

Meilleures portes
Les portes avec une barre transversale solide à hauteur du bassin représentent la meilleure prévention. La porte doit être fixée de manière à ne pas pouvoir se décrocher; elle n’en protégera que mieux le conducteur et le passager. Il faut utiliser du verre feuilleté qui résistera mieux aux
chocs éventuels et ne formera pas d’éclats dangereux. Les anciens transporteurs devraient être équipés après-coup d’une barrière simple. Lors du choix des portes, il faut faire attention aux systèmes d’ouverture des vitres.
Les vitres coulissantes doivent permettre au conducteur de se pencher au-dehors pour regarder en arrière. Elles doivent pouvoir s’enlever, ou descendre comme sur une voiture.

Autres dispositions
La rotation entre la cabine et le pont arrière doit être limitée par construction. Seuls des transporteurs munis de direction assistée ou hydrostatique devraient être vendus. La conduite en est d’autant facilitée. L’enclenchement de la transmission du pick-up doit être conçu de manière que le déchargement soit impossible lorsque le pick-up est en fonction.