Celui qui ne dispose ni d’une place d’entraînement ni d’un manège ne peut éviter de se promener dans l’obscurité durant les mois d’hiver. Et le fait d’emprunter des routes fréquentées présente un danger qu’il ne faut pas sous-estimer.
La nuit, le risque d’accident est trois fois plus élevé pour le cheval et le cavalier que de jour. Et si, de plus, il neige ou il pleut, le risque est même décuplé.

Toute l'article:
pdficon small Circuler sûrement dans l’obscurité (pdf)

Weitere Artikel:
pdficon small Transporter des chevaux en toute sécurité (pdf)
pdficon small Eviter si possible les souffrances et les coûts (pdf)
pdficon small Le cheval dans le trafic routier (pdf)
pdficon small Être prêt à toute éventualité (pdf)